Thibault Levi-Martin, CEO chez Partoo.

Voici la première interview d’une longue série qui présentera tous les collaborateurs de Partoo. Nous commençons par Thibault Levi-Martin, notre CEO, qui nous explique les débuts de Partoo, les prochaines étapes mais aussi ses coups de coeurs du moment…

Bonjour Thibault, peux-tu nous raconter l’histoire de Partoo ?

          J’ai toujours réfléchi à des projets, revendu des choses que j’achetais moins chères ; donc être entrepreneur a toujours été une évidence. Après avoir fait des études de finance à Dauphine, je suis allé à l’Essec avec la ferme intention de monter ma boîte. J’ai intégré l’incubateur assez rapidement avec l’objectif de développer Partoo

Au départ, je passais beaucoup de temps à aller voir des commerçants indépendants pour leur vendre des mises à jour manuelles de leurs horaires et photos sur Google, Pages Jaunes, Foursquare, etc. 

Après des dizaines de lapins mais quelques milliers d’euros de chiffre d’affaires, j’ai pensé qu’il serait intéressant de proposer cette solution à des enseignes. Me voilà donc en RDV chez Auchan à proposer de faire des mises à jour manuelles de leurs magasins pour 240€ par établissement par an. Mon interlocuteur m’a ri au nez… Ce qui m’a poussé à aller vers des tarifs plus raisonnables. 

Rapidement nous avons eu de gros clients comme Carrefour, Louvre Hotels, Intermarché. C’est à ce moment-là que nous avons axé notre développement sur les enseignes de plus de 20 points de vente et que Partoo a commencé à devenir une vraie entreprise ; nous étions en Octobre 2014.

C’est quoi la journée type d’un CEO ?

Ma journée est partagée entre des entretiens, des réunions pour m’assurer que nous allons atteindre nos objectifs (et éventuellement faire des ajustements si nécessaire), définir la direction que nous prenons, réfléchir par rapport à de nouvelles fonctionnalités. 

Sinon, il y a toujours un problème qui doit être pris à bras le corps. 

Qu’est ce qui t’as poussé à créer la solution Partoo ?

A l’Essec, je suivais un cours de marketing. Le professeur nous a demandé de faire une étude de marché sur un sujet spécifique. C’est ainsi que je suis allé voir des dizaines de commerçants indépendants. L’un d’eux, Serge, après avoir répondu à mon questionnaire, m’a demandé si j’accepterais de passer une après-midi dans son restaurant afin de « l’aider avec Internet ». 

La mission consistait à mettre à jour les photographies de son restaurant fraîchement repeint sur les sites importants pour son activité. Avec mes 10 heures de cours par semaine j’avais le temps d’aider Serge et j’ai donc accepté. Ce qui devait prendre, à vue de nez, 1 heure tout au plus, s’est révélé bien plus compliqué. 6 heures et 4 parts de gâteau englouties plus tard, j’étais toujours au bureau de Serge en train d’essayer de retrouver ses codes Google et un moyen de modifier ses informations sur le 118712.

Sur le chemin du retour, l’idée m’est venue de créer un site sur lequel les commerçants comme Serge pourraient mettre à jour leurs adresses, horaires et photographies afin que ces informations soient actualisées sur des dizaines de site. Sous le feu de l’excitation, je n’ai pas attendu le soir pour faire quelques recherches sur Internet et m’apercevoir que certaines sociétés américaines avaient déjà été couvertes de succès en proposant des solutions similaires ou presque. C’était décidé : j’avais trouvé l’idée sur laquelle j’allais passer les quelques années à venir ! 

De quoi es-tu le plus fier depuis le début de l’aventure Partoo ?

Peu de gens pensaient que des petits jeunes encore à l’école seraient capables de vendre un logiciel à des enseignes comme Carrefour. 

Fort du constat que l’âge n’est pas une excuse, je suis très fier d’avoir constitué une équipe de gens très talentueux malgré leur jeune âge et leur jeune expérience.

Quelles sont les prochaines étapes de Partoo en 2018 ?

2018 est une année charnière pour nous. Nos objectifs sont non seulement de renforcer notre position de leader en France, de nous étendre en Europe du Sud mais aussi de nous détacher progressivement de la concurrence. Nous avons donc une vraie volonté d’innover pour mieux se différencier et créer notre propre marché. 

As-tu des conseils à donner aux entrepreneurs qui veulent se lancer ?

Je pense que dans n’importe quel projet il y a un million de raisons qui peuvent pousser à ne pas se lancer. Mon conseil est donc de ne pas trop réfléchir et d’y aller : entreprendre c’est aussi apprendre au fur et à mesure. Donc dîtes « oui » et apprenez en chemin !

As-tu une expression ou une citation favorite ?

« Dans vingt ans vous serez plus déçus par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. »

– Mark Twain

Qu’est ce que tu écoutes comme musique pendant que tu travailles ?

Y-a-t-il des liens, des produits ou des marques qui t’ont marqué récemment et que tu veux promouvoir/partager ?

Deux livres :

  • Corps et âmes de Frank Conroy
  • Le Fil du rasoir de William Somerest Maugham
 
Deux films :
  • Mary
  • The Glass Castle

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑